Ce 19 août 2018, au Musée maritime du Québec – Capitaine J.E. Bernier (MMQ) à L’Islet, j’ai assisté à la cérémonie   « Hommage aux gens du Fleuve ». Cette année, c’est M. Richard Gaudreau, avocat maritime, qui a reçu cet hommage. M. Gaudreau s’est illustré pour les 28 années qu’il a consacrées à la Fondation du Capitaine J.E. Bernier et pour son énorme implication dans la sauvegarde du Musée à un moment où celui-ci était en péril. En ce sens, selon le MMQ, M. Gaudreau a été un « joueur clé dans la préservation du patrimoine maritime au Québec »*.

Pour son 50e anniversaire, le MMQ, désirait particulièrement honorer une personnalité ayant contribué de façon significative à la pérennité du musée. M. Gaudreau était un candidat de choix, de par ses accomplissements ci-haut mentionnés et dans le domaine maritime en général évidemment, mais aussi en tant que personne native de L’Islet et digne descendant d’une famille de marins, dont un de ses oncles, le capitaine Georges-Édouard Gaudreau, fut le père fondateur du MMQ.

La vie de Richard Gaudreau est donc depuis toujours particulièrement liée au Musée maritime du Québec « À L’ISLET », comme M. Gaudreau aimait le préciser et le répéter pendant cette journée en son honneur.

Ses premières et seules années de navigation dans le milieu des années ‘60 ont majoritairement été faites à bord du brise-glace NGCC Ernest Lapointe, celui-là même qui est exposé dans la cour arrière du MMQ.  M. Gaudreau a raconté aux personnes présentes à son hommage que c’est à la suite de l’échouage du NGCC Ernest Lapointe entre Trois-Rivières et Montréal que son désir de faire du droit maritime naquit. En effet, alors qu’il devait donner sa version des faits sur l’incident, il a fait la connaissance d’un grand avocat en droit maritime qui l’a véritablement impressionné. Cet événement a été l’étincelle de ce qui allait conduire M. Gaudreau à une carrière prolifique dans le monde maritime.

En entrevue, M. Gaudreau rajoute même qu’il y a 50 ans, il avait participé aux démarches pour incorporer le musée. L’actionnaire principale était l’Association des marins de la vallée du Saint-Laurent dont son oncle Georges-Édouard a été président pendant de nombreuses années.  De plus, à cette même époque, M. Gaudreau avait négocié avec le diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière la donation à l’Association de la bâtisse (celle-là même ou est encore le musée) pour la création d’un musée maritime.

Puis, M. Gaudreau a embrassé une riche carrière en droit maritime de 1969 à 2012 autant sur la scène québécoise que canadienne.  Pendant toutes ces années fort occupées professionnellement, M. Gaudreau a pris quelques charges de cours à l’Université du Québec à Rimouski.  Il s’est également engagé dans des conseils d’administration d’organismes du milieu maritime, notamment la Corporation de Gestion de la voie Maritime du Saint-Laurent et à la présidence de la Société de développement économique du Saint-Laurent (SODES).

De tous ses engagements, c’est le rôle qu’il a joué comme vice-président, président, secrétaire et administrateur de la Fondation du Capitaine J.E. Bernier qui touche particulièrement le MMQ.  En effet, pendant ses 28 années à la fondation, M. Gaudreau a traversé quelques tempêtes.  Son grand réseau de contacts, mais surtout, ses grandes qualités d’homme ont énormément contribué aux excellents résultats des campagnes de financement que la Fondation a entreprises dans les années ’90 et 2000. 

Le superbe site du MMQ que nous pouvons visiter aujourd’hui, composé du musée, des trois bateaux-musées, du parc fluvial et de sa grande collection est sans contredit dû au leadership exceptionnel de M. Gaudreau déployé parfois même contre vents et marées au cours de toutes ces années.

Pour terminer, j’aimerais en profiter pour remercier personnellement M. Gaudreau pour son dévouement au cours du dernier demi-siècle envers le superbe musée qu’est devenu le MMQ et aussi pour sa participation à la sauvegarde du patrimoine maritime québécois. 

Merci M. Gaudreau!

*****

Aimer, commenter, partager….

 *****

P.S. Mentionnons qu’un Hommage aux gens du Fleuve « est une formule de témoignage, un geste de gratitude et de reconnaissance envers des gens passionnés, engagés qui travaillent ou qui ont travaillé activement au développement de la vie maritime québécoise selon diverses facettes : rayonnement, préservation, connaissance ou savoir-faire… ».* La formule a été créée d’abord par La Fête des chants de marins de St-Jean-Port-Joli en 2007. Le MMQ a repris les rênes de cet événement depuis quelques années.

 *Communiqué de presse du MMQ – 23 août 2018 
https://www.facebook.com/notes/mus%C3%A9e-maritime-du-qu%C3%A9bec-capitaine-je-bernier/le-mus%C3%A9e-maritime-du-qu%C3%A9bec-rend-hommage-%C3%A0-m-richard-gaudreau/1229418120534290/