Les corps de cadets de la Marine royale canadienne

En semant dans l’imaginaire de nos enfants la beauté du monde maritime alors qu’ils sont tout petits, ils risquent à leur tour de transmettre aux générations futures leur propre passion pour cette culture maritime et son patrimoine.  Ne croyez-vous pas? Un peu comme Obélix qui est tombé dans la potion magique lorsqu’il tout petit.

Déjà plusieurs organisations existent à cet effet.  Je suis très heureuse d’en avoir découvert quelques-unes au cours de la dernière année.  Plusieurs passionnés ont l’ardent souhait de promouvoir cette culture tout en y apportant leur touche personnelle.  Il me fera plaisir de vous les présenter ultérieurement.  Aujourd’hui, ce sont les corps de cadets de la Marine royale canadienne (CCMRC) que j’ai le goût de vous présenter. Suivra la présentation d’un CCMRC particulier, celui du 260 J.E. Bernier de L’Islet.

Les Corps de Cadets de la Marine royale canadienne font partie d’un programme civil gratuit organisé par la Ligue navale du Canada et financé par le ministère de la Défense nationale.  D’un océan à l’autre, ils sont 7000 jeunes entre 12 et 18 ans répartis dans 237 villes du Canada à participer à ce programme. 

C’est à travers une vaste gamme d’activités sur l’eau, comme sur terre que la Ligue navale poursuit ses objectifs.  Bien évidemment, les cadets de la Marine se spécialisent dans des domaines touchant la navigation, dont la navigation à voile, le matelotage et la vie à bord des navires.  À ceci s’ajoutent entre autres les pratiques du tir, du biathlon et de la musique.  Toutes ces activités permettent aux jeunes de développer leur confiance en soi, leur leadership et leur sens du travail d’équipe et du civisme tout en gardant à l’esprit l’importance d’une bonne santé physique et mentale.

Pour y parvenir, les opportunités de participation à de multiples activités ne manquent pas : programme d’échanges culturels dans 20 pays, compétition avec d’autres corps de cadets et navigation à bord d’un grand voilier ou même faire des stages en mer sur les navires de la Marine canadienne ou de la Garde côtière canadienne.

CCMRC 260 J.E. Bernier de L’Islet

Le CCMRC 260 J.E. Bernier de L’Islet propose effectivement un tel environnement stimulant.  Ce sont des jeunes fort agréables et heureux de parler de leur corps de cadets que j’ai rencontrés. Colin Lavergne, Fabrice Pelletier et Raphaël Desrochers sont des cadets dévoués.  En entrevue improvisée (bravo et merci les gars!), ils nous expliquent pourquoi tout le monde devrait s’engager dans un CCMRC.

Le plaisir d’être dans les cadets de la Marine royale canadienne par
CCMRC 260 J.E. Bernier de L’Islet (crédit photo: Caroline Fortier)

De plus, CCMRC 260 J.E Bernier de L’Islet fêtait ses 40 ans cette année.  Depuis 1978, ce corps de cadets propose activités par-dessus activités pour accomplir leur mission dictée par la Ligue navale du Canada: « préserver l’héritage maritime du Canada pour que les générations futures puissent continuer à prendre conscience des énormes possibilités qu’offrent nos océans, nos lacs et nos cours d’eau et comprendre leur rôle crucial pour le bien-être de la nation »[1].

Les cadets du CCMRC J.E. Bernier sont les seuls à avoir eu la chance de s’initier au canot à glace grâce à l’équipement de la famille Lachance. (crédit photo: CCMRC 260 J.E. Bernier)

En regard des activités particulières, la troupe de L’Islet est bien servie.   En plus de tout ce qui a déjà été mentionné, les cadets de J.E. Bernier ont été les premiers au Canada à avoir le droit, après quelques tentatives auprès des supérieurs de la Ligue navale du Canada, de faire une journée d’initiation au canot à glace.  Pourquoi?  C’est grâce à l’expertise de la Famille Lachance qui était présente pour encadrer l’activité accompagnée de leur embarcation UMA 17, la seule embarcation homologuée pour faire du sauvetage dans les eaux nordiques avec présence de glace. Les chanceux!

Et quelle veine de passer une fin de semaine complète sur un vieux et beau brise-glace qui porte le nom de leur corps de cadets!  Est-ce que vous voyez de quoi il s’agit?  Les cadets ont participé à une activité spéciale :  l’Opération Triton, à bord du brise-glace NGCC Ernest Lapointe situé dans le parc fluvial du Musée maritime du Québec à L’Islet. Pour cela, le Musée leur a ouvert les portes des accommodations du navire afin qu’ils puissent y passer la nuit. L’Opération Triton permet aux cadets d’apprendre dans un environnement concret et stimulant et vise à mettre en pratique des apprentissages faits pendant l’année. Ce faisant, les jeunes sont sensibilisés sur l’histoire de la communauté de L’Islet ainsi que sur celle de la vie maritime du Québec.

Rajoutons à cela une initiation à la plongée sous-marine et au rafting, une journée à bord du voilier-école le Roter Sand d’ÉcoMaris et sans oublier les différents stages que peuvent effectuer les cadets ailleurs au Canada et dans le monde.  Cette année, Fabrice Pelletier a été sélectionné avec trois autres jeunes parmi huit corps de cadets à faire un stage en mer d’une semaine sur le magnifique voilier NCSM Oriole de la Marine royale canadienne. Wow!  Le tout se déroulait en anglais.  Ce fut une semaine extraordinaire pour ce cadet de 14 ans et ses amis.

Maître de 2e classe, Fabrice Pelletier

Fabrice Pelletier à bord du NCSN Oriole (crédit photo: CCMRC 260 J.E. Bernier)

Fabrice Pelletier est un bel exemple de ce que peut accomplir un jeune dans un corps de cadets.  Il débute à sa 3e année dans le CCMRC de L’Islet.  Pendant, ses 2 premières années, il était du type plutôt effacé.  Pendant sa 3e année, la transformation a été totale. Il a notamment:   

  • obtenu le trophée pour assiduité et motivation et le trophée « Bon ami»;
  • réussi son permis de conduite d’embarcations légères avec le meilleur résultat;
  • remporté les honneurs au Centre d’entraînement des cadets de Valcartier pendant l’été en :
    • obtenant son brevet d’instructeur d’exercices militaires et cérémoniels;
    • étant choisi comme porteur du drapeau de la Pologne lors de la cérémonie d’ouverture du Congrès d’été 2018 de la Confédération interalliée des officiers et officiers médicaux de réserve à la Citadelle de Québec; (vérifier la grosseur des lettres de la dernière phrase)
    • obtenant la médaille du mérite pour avoir pris l’initiative de nettoyer sa hutte au complet durant ses temps libres de la fin de semaine.
  • et bien sûr, comme «cerise sur le sundae» réalisé son stage en mer sur le NCSM Oriole.
À bord du NCSM Oriole en aval de Québec, un ketch à gréement bermudien de 31 mètres de long et pesant quelques 92 tonnes. Il sert à l’entraînement des jeunes officiers et sous-officiers et à la promotion de la Marine royale canadienne. Il est un voilier-école et une pièce de l’histoire navale du Canada.

Fabrice a raflé tous les honneurs. Félicitations!  S’étant le plus démarqué en 2018, Fabrice a aussi reçu la pièce commémorative du centenaire des cadets de la Marine royale canadienne. C’est une mère, Sylvie Cloutier, on ne peut plus fière de son garçon, qui m’expliquait comment le CCMRC avait contribué à l’émancipation de son fils.

« Le mouvement des cadets a permis à mon fils de découvrir des aptitudes et des habiletés qu’il n’aurait jamais penser posséder. Il a pu ainsi améliorer grandement sa confiance en soi, sa fierté, son sens des responsabilités et le respect d’autrui. Il continue aussi à développer des compétences en leadership et en communication et ça l’aide énormément à vaincre sa timidité. »

Sylvie Cloutier, mère de Fabrice

Ce qui est intéressant de constater c’est que toute la communauté de L’Islet s’implique dans la réalisation de la mission de leur corps de cadets. Il y a des parents des jeunes cadets et les bénévoles de la Ligue navale du Canada – Succursale de L’Islet, mais également la municipalité, le Musée maritime du Québec J.E. Bernier, les Chevaliers de Colomb, les écoles, le Marché Tradition et plusieurs autres partenaires qui se dédient à la cause.  Ceci contribue à faire du CCMRC 260 J.E. Bernier, un corps de cadets fort et bien organisé.  Bravo à tous pour votre dévouement envers nos jeunes et la culture maritime.

Les Corps de cadets de la Marine royale canadienne sont un excellent terrain de jeu pour ces jeunes en recherche d’identité et d’activités toutes plus intéressantes les unes que les autres.  En plus de développer nos jeunes sous tous leurs aspects, les corps de cadets les initient jeunes à la beauté de notre culture maritime et ce, depuis maintenant un siècle.   Longue vie au mouvement des CCRMC et longue vie à tous les autres CCMRC, dont une pensée spéciale pour celui du CCMRC 260 J.E. Bernier de L’Islet. 

La mascotte du CCMRC 260 J.E. Bernier sur »aux commandes » du NGCC Ernest Lapointe. (Crédit photo: CCMRC 260 J.E. Bernier)

******

**Pour plus d’information sur le CCMRC 260 J.E. Bernier :

**Vous cherchez un Corps de cadets de la Marine royale canadienne (CCMRC) le plus près de chez vous, cliquez ici : https://navyleague.ca/fr/cadets-de-la-marine-royale-canadienne/

**Saviez-vous que la Ligue navale canadienne finance et dirige le programme des cadets de la Ligue navale.  C’est un programme qui s’adresse aux 9-12 ans.  Si ça vous intéresse, c’est par ici : https://navyleague.ca/fr/cadets-de-la-ligue-navale/


[1]https://navyleague.ca/fr/a-notre-sujet/